Les problèmes de la robotisation sur l’emploi.

le monde moderne

 

 

 

Je viens de lire à l’instant, une newsletter qui reprend pratiquement mot pour mot, ce que je dis depuis des mois.

Beaucoup de gens disent que la robotique ainsi que les progrès techniques, ne peuvent pas créer du chômage, mais beaucoup plus d’activité et donc de travail. J’affirme que celles et ceux qui pensent comme cela ont tords au plus haut degré.

Il est évident, que lorsque de nouveaux métiers apparaissent, il y a forcément des gens qui vont avoir un emploi. Qui sont ces gens. Des jeunes, peu nombreux, qui auront fait des études dans le cadre de la robotique. Et uniquement cela. La robotique par principe et faite pour automatiser et robotiser les entreprises. En aucun cas, elle ne pourra combler le déficit de travail dont nous avons dramatiquement besoin. Tous les chômeurs, près de 5 millions, sont essentiellement des gens de 35 à 65 ans. Comment voulez-vous que ces gens-là à par quelques exceptions, puisse tous reprendre des études afin d’être efficace et efficient sur le marché du travail. Impossible.

Le but ultime est de créer toujours plus, avec le moins de monde possible et donc le moins de charges possibles.

Pour compléter, ce que j’explique là, je vous raconte une anecdote qui circulait sur le net récemment et que j’ai vérifié, des entreprises travaillant dans le loisir de la neige, viennent« d’importer » plusieurs centaines de personnes avec un contrat de cinq mois de travail plus l’avion aller retour payé, et nourris logés. Leur contrat de travail rémunéré 1470 € brut soit le SMIC.

Comment me faire croire, que dans ces stations de ski, il n’y a pas des chômeurs actuels de longue durée qui seraient heureux d’avoir un travail même saisonnier de cinq mois dans les mêmes conditions. Pourquoi faire intervenir une main-d’œuvre extérieure.

Si nous devons rajouter à cela, l’ensemble des délocalisations à l’étranger, comment ne pas penser que l’argent des caisses de l’État devant financer le chômage est mal employé.

La rareté du travail, crée une amplification des problèmes concomitants.

C’est, il me semble, le résultat de la théorie des dominos. Un s’écroule les autres suive.

Comment voulez-vous créer des emplois dans des entreprises, alors même que celle-ci n’arrive pas à vendre ses propres produits. Pour vendre ces produits, il faut des acheteurs, et donc ces acheteurs doivent avoir de l’argent. Pour avoir de l’argent il leur faut du travail, et pour avoir du travail il faut que l’entreprise vende. Ce n’est pas vraiment un cercle vertueux.

Vous protéger devient très important, voir même primordial. Il est très possible que dans les mois qui viennent nous soyons toutes et tous, dans l’obligation de revenir à des formes de négociations quotidiennes, façon troc ou échange afin de pouvoir s’en sortir.

 

Pour ce faire, riches-et-rentiers-demain.com a décidé de créer une école :EDN (école des négociateurs). N’hésitez pas, à laisser votre prénom et votre e-mail à fin que nous puissions vous offrir des e-books nombreux et gratuits pour vous permettre de mieux vous en sortir.

 Néanmoins nous avons réellement besoin de tous vos commentaires. Et bien évidemment, que vous preniez la peine de cliquer afin de partager avec le plus grand nombre ces nouvelles connaissances sur vos réseaux sociaux.

Je vous remercie tous de nous accompagner sur ce blog et j’en profite pour vous présenter mes meilleurs vœux car faisant parti des optimistes convaincus car je sais que les solutions existent.

 

Faisons tout pour passer ensemble une très bonne année 2015.

 

Philippe Hodiquet

 

 

Recherches associées:

  • chomeur ren
  • travail saisonnier rentier

Comments are closed.